La Famille Franciscaine célèbre le

Logo Jubilé 800 ans 01

L'Edito du mois

"Ça sent bon les vacances !" claire2017.jpg

Par Claire Dechenaux, vice ministre nationale des Fraternités franciscaines séculières

C’était il y a peu la fête de la Musique, l’été est là (quoique ces jours le soleil joue avec les nuages !). Une année d’activités se termine et, avec elle, le temps des bilans, repas divers et bonnes résolutions pour septembre. Depuis mars, nous sommes dans la joie du jubilé et des belles actions de partage de notre spiritualité menées localement à travers la France métropolitaine et ultra marine. Arrive maintenant une période plus calme, mais qui ne doit pas nous faire oublier ce que nous sommes, des frères et sœurs engagés au cœur du monde.

Qui ne rêve pas de s’arrêter un moment de courir dans tous les sens pour prendre le temps ? L’été ce peut être le temps des retrouvailles en famille,, entre amis . Ce n’est pas obligatoirement partir à l’autre bout de la planète, c’est bien là le temps du repos, d’une activité autre ; Dieu lui-même ne s’est-il pas reposé le 7ème jour de la Création (Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite. (Genèse 2-2). C’est aussi l’opportunité de participer à des évènements dans nos diocèses, au sein de la famille franciscaine, Aller se promener dans la campagne, la mer ou la montagne, rendre grâce pour la Création dans tout son éclat de l’été c’est aussi un été franciscain ; A nous de savoir revenir à la Source qui nous fait vivre pour repartir toujours plus loin à la rentrée de septembre.

N’oublions pas, tous ne peuvent partir en vacances, restons attentifs à nos frères et sœurs retenus chez eux par la maladie, le manque de moyens ou le grand âge. Etre fraternels en cette période n’est-il pas aussi de leur faire un signe par une carte, une visite ou un coup de téléphone. Les villes se vident bientôt, restons en lien. Le 1er octobre verra la clôture du Jubilé comme une ouverture vers un avenir à inventer pour chacun , vous y êtes attendus dans toutes les régions de France.

Bel été à chacun et chacune !

Fêtes franciscaines

21 juillet - saint Laurent de Brindisi, prêtre et docteur de l'Eglise, Capucin
1559-1619

laurent-brindes

Fils de Guillaume Rossi et d'Élisabeth Mazella, Laurent naquit le 22 juillet 1559 à Brindisi, et fut prénommé Jules César.

Tout jeune, on racontait qu'il prêchait devant le portail de la cathédrale de la ville. Sa vocation précoce l'aurait amenée, à la mort de son père, à demander à sa mère l'autorisation d'intégrer les Capucins, ordre vers lequel il s'était senti attiré. Après le décès de sa mère, Laurent se rendit à Venise chez un oncle prêtre, et l'année suivante, alors qu'il avait juste 16 ans, il entra chez les capucins de Vérone. Et c'est à partir de là qu'il exerça pendant plus de quarante ans une fructueuse activité apostolique.

Le 24 mars 1576, Laurent de Brindisi, âgé de 19 ans, prononça ses vœux, en prenant le nom de Laurent, en souvenir du diacre martyr homonyme, Laurent de Rome. Il partit alors étudier à Padoue les sciences sacrées, exégèse, patrologie, théologie. Il devint aussi polyglotte, parlant couramment sept langes (latin, grec, syriaque, hébreu, italien, allemand, français). Il discutait volontiers avec les Juifs, et jouissait d'une mémoire fantastique. Laurent fut ordonné prêtre le 18 décembre 1582 et assuma de nombreuses charges chez les Capucins : définiteur général, ministre provincial, ministre général, etc...

Parallèlement à ses activités apostoliques et ses charges religieuses, Laurent de Brindisi eut une intense activité diplomatique : le Pape l'envoie en Autriche, en Allemagne, il ira aussi à Madrid, au Portugal pour ces missions diplomatiques.

Citation de saint Laurent de Brindes, tirée d'un de ses 800 sermons

"Le silence, déclare le Prophète Royal, est louange à Dieu : "Avec confiance, ô Dieu ! on te louera dans Sion." (Psaume 64, 1), mais en Hébreu, nous avons : "Dans le silence, ô Dieu ! on te louera dans Sion." En effet, comme rien de ce que l'on peut dire ne saurait constituer une louange adéquate, il est préférable de s'émerveiller en silence devant le divin plutôt que de bafouiller des mots pauvres et inadaptés."

Prière franciscaine

 "Je me suis endormi…Mais je suis ressuscité,
mon Père très saint m’a reçu dans sa gloire.
Père saint, tu m’as pris par la main droite;
ta volonté m’a conduit, tu m’as accueilli dans ta gloire." (extrait des Psaumes de l'office de la Passion de saint François)

Resurrection de Jesus Christ

Père, je te rends grâce et je te bénis pour la résurrection de ton Fils Jésus Christ.
Père, tu prépares ainsi notre propre résurrection.
Apprends-moi à vivre chaque réveil comme un apprentissage de ma résurrection
et chaque relèvement de chute comme un relèvement pour plus de vie . Amen !

EXPLOITATION HUMAINE

a group of migrants shout slogans and display a banner at the saint ludovic border crossing on the mediterranean sea between vintimille italy and menton 5359265

 

APPEL URGENT

HabiterAutrement

Liens de la famille franciscaine

 cefcorrefOFMCapucinsfranciscains romeOFMConventuelsCFI TORfranciscan inter

Please publish modules in offcanvas position.